BOULIMIES, ADDICTIONS, PULSIONS IRRÉPRESSIBLES

ADDICTIONS

magnesium et addictions

La forme la plus élémentaire de la comportement irrépressible, est la boulimie. La personne ne peut pas se retenir de manger et il le fait avidement.

POURQUOI

Le boulimique mange abondamment ET AVIDEMENT, parce qu’il a l’impression de n’être jamais, ni satisfait ni rassasié, et pour cause… Il est carencé en magnésium et cherche avidement dans l’alimentation ce dont il a impérativement besoin.

Cf article ‘Boulimie, anorexie

L’ADDICTION est une  FORME AGGRAVÉE de la BOULIMIE

L’individu devient « addic » » quand l’absorption de tel ou tel produit « devient prioritaire » sur tout le reste et de façon irrépressible.

J’insiste sur ces deux mots « prioritaire » et « irrepressible »

Tant que le boulimique tombe sur le chocolat, ce ne peut être que bénéfique puisque le chocolat est l’aliment le plus riche en magnésium, même si cet apport est très insuffisant dans les carences importantes.

Quand le boulimique tombe sur le tabac, l’alcool ou la drogue, là c’est autre chose !

Ces produits contiennent des substances qui agissent sur le cerveau :

  • La nicotine du tabac contient des  euphorisants
  • Drogue et alcool ont un effet « dépresseur » sur le cerveau qui finit par inhiber toute volonté, ce qui aggrave les conséquences de la carence en magnésium

Je ne le répèterai jalais assez, le magnésium est PRÉSENT dans PLUS DE 300 RÉACTIONS CHIMIQUES. Et si sa présence est si importante, c’est qu’il joue probablement un rôle de CATALYSEUR dans ces 300 réactions chimiques… C’est-à-dire, que plus de 300 réactions chimiques (et les réactions innombrables, en chaîne, qui en découlent) ne peuvent se faire : les hormones, les messagers chimiques et autres substances nécessaires à la bonne marche de notre organisme (à savoir son équilibre) NE PEUVENT ÊTRE FABRIQUÉS…

    et l’organisme n’a plus aucun contrôle, plus aucun « frein moteur » ! Ce qui nous mène aux « « pulsions irrépressibles »

PULSIONS IRRÉPRESSIBLES

magnesium et pulsion irrepressibleAu bout d’un certain degré de carence en magnésium, le désordre biologique est tel, que l’individu n’a plus aucun moyen de contrôle sur lui…

     Tout ira à vau l’eau et de plus en plus mal… l’organisme est en « roue libre »

Les séjours en prison et les bracelets électroniques, ne rechargerons son organisme ni en « carburant » ni en « catalyseur ».

Si on ne le recharge pas en magnésium pendant son séjour en prison, à la sortie,  par définition, il récidivera.

Les exemples dans l’actualité sont hélas, sans appel … cela finit trop souvent, par assassinat ou, et suicide !

Le moteur d’une voiture en panne sèche – plus d’essence, plus de batterie –   ne redémarrera jamais. Vous pourrez la faire rouler en la poussant, mais le moteur ne  redémarrera pas.

Si vous lâchez cette voiture en haut d’une côte, elle dévalera la pente sans aucun frein moteur et ira se fracasser dans le premier virage.

POUR SE RÉSUMER

Ce que l’on appelle couramment, « maladie psychiatrique » ou « folies » sont des troubles due à une carence intense en magnésium… Troubles qui ne vont  et n’iront, qu’en s’aggravant, tant que cet organisme ne sera pas rechargé en magnésium.

Cf  site « le-magnesium.org » rubrique « Communications scientifiques internationales »